Place aux femmes

« Les femmes sont l’avenir du cinéma » disaient avec beaucoup de justesse Nathalie Masduraud et Valérie Urrea, les deux présidentes de l’édition 2022 de notre Compétition Paroles de Femmes. Ici, au Très Court, voilà plus de dix ans que nous mettons à l’honneur, à travers cette compétition, les portraits, les témoignages, les histoires de vie, de luttes, tout comme les petites ou grandes victoires de « l’autre moitié de l’humanité ».

Toujours en moins de quatre minutes, loin des clichés, des lieux communs, ce sont des femmes originales et surprenantes qui se dévoilent dans cette sélection. Qu’importent l’âge, la culture, la nationalité, elles prennent la parole avec humour ou gravité et montrent une diversité d’univers féminins témoignant de la réalité du monde.

A notre façon, nous posons ainsi des petites pierres vers l’égalité entre les femmes et les hommes. A ce titre, depuis plusieurs années, nous veillons à une représentation équitable des films dans l’ensemble de nos sélections. Cette attention a permis de faire évoluer les statistiques. En effet, en 2019, le nombre de films réalisés par des femmes et sélectionnés pour participer au festival représentait 25%. Ce chiffre passe à 42% en 2022, pour enfin atteindre les 50% espérés en 2023 !

La Compétition est dotée du Prix des Droits des Femmes attribué par un Jury spécifique de personnalités engagées sur ces questions essentielles, en partenariat avec le Ministère chargé de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes. Ce Prix est doté de 1 000 euros.

Elles ont présidé la Compétition Paroles de Femmes :
Pascale Boistard Secrétaire d’État aux Droits des femmes, Laurence Rossignol Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Anne-Cécile Mailfert Fondatrice de la Fondation des Femmes, Valérie Uréa & Nathalie Masduraud réalisatrices, Chloé Ponce-Voiron réalisatrice.